diplômes de fin d’études

 

 

la plaine de la Beauce :

que vais-je en faire?

[diplôme de paysagiste dplg]
 par Mylène Duhail

2011

en… Eure et Loir [28]  
pour… exploitation agricole  
sur… 3000 ha

 

 

chausser l’après ski :

quel avenir pour les pistes?

[diplôme de paysagiste dplg]
 par Romain Goiset

2011

en… Savoie [73]  
pour… station de sports d’hiver   
sur… 100 ha

 

[ cas d’école ]

Nous sommes tous deux diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille [ENSAPL, 59] en 2011 où nous avons notamment présenté chacun un mémoire de recherche ainsi qu’un travail personnel de fin d’études (TPFE).

Mylène Duhail

– Mémoire de recherche « Entre la ville et la campagne : A la croisée de l’idéel et du réel, à travers trois regards d’acteurs du projet d’aménagement de territoire que sont le géographe, le paysagiste-concepteur et l’urbaniste. » Travail de recherche dans les dictionnaires et d’enquête auprès de 39 professionnels.

– Stage à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Nord (59). Service de la Police de l’eau. CDD 3 mois. Etude de terrain. Recensement des ouvrages hydrauliques du département. Classification et préconisation d’un entretien adapté. Partenariat avec l’ONEMA et l’ONCFS.

– Diplôme de fin d’étude sur l’espace agricole : « La plaine de la Beauce. Impact d’une loi sur le paysage : se saisir de la Politique Agricole Commune (PAC) pour une mise en espace ». En partenariat avec un agriculteur beauceron, chef d’une exploitation de 280 ha.

Romain Goiset

– Mémoire de recherche « La ville cyclo-écologique, nouvelle urbanité en vue de prendre en compte les modes de déplacement alternatifs à la circulation automobile. » Analyse des impacts de l’usage du vélo dans la métropole lilloise.

– Stage au Service de l’Aménagement et de la Mobilité (SAM) de la Ville de Genève (Suisse). Elaboration d’un document référence dans le cadre de l’initiative populaire « 200 rues sont à vous – pour des rues ouvertes à la vie et aux mobilités douces ».

– Diplôme de fin d’étude sur le devenir d’une station de sports d’hiver de moyenne montagne: « Chausser l’après ski : le Revard pour un paysage intermédiaire de randonnée ».