la fabrique à paysage

 [projet+réalisation]

organisation d’une exposition de paysage à Centrale 7

2015

en… Maine et Loire [49]  
pour… association

avec… 19 fabricants 
sur… parcours d’art/friche industrielle

 

contexte

 C’est tout émoustillés par l’arrivée des beaux jours que nous décidâmes de sortir Centrale 7 de sa torpeur hivernale, et de nous associer à l’édition printanière de La Recette (3e opus) pour proposer un événement mêlant art, improvisation et paysage. L’idée de la Fabrique à Paysage est de proposer à une sélection d’une quinzaine de paysagistes, architectes-paysagistes, artistes ou jardiniers d’un jour d’investir une partie de la friche des anciennes mines de fer, en leur permettant de porter un regard différent sur le «parcours d’art» de Centrale 7, comme une envie de bouger les choses et d’en asseoir d’autres. Constructions et installations in situ aux regards curieux, esthétiques, provocateurs ou poétiques ponctuent désormais le parcours d’art, tout en prenant en compte les usages du lieu.

 

description du site d'intervention et ses usages

réalisations

Certains des ouvrages s’appuient en partie sur le tracé du parcours d’interprétation du patrimoine – parcours réalisé en 2014 par des artistes de Centrale 7. D’autres révèlent la singularité de quelques lieux oubliés pendant que d’autres profitent de l’aubaine pour questionner la nature des limites du site.
Les équipes retenues ont investi le chantier du parcours au cours du mois de mai 2015, lors de petits temps forts de résidence, et ont travaillé à partir d’un stock de matériel et matériaux mis à disposition (terre végétale, palettes, ferraille, végétaux, bois….), stock connu des participants qu’au moment de la résidence, afin d’aborder ce travail de création comme une improvisation de paysage.
Le résultat de cette paysagerie printanière était visible sous le soleil du 30 mai 2015 lors de l’ouverture de l’exposition de La Recette #3, et tout au long de l’été jusqu’au 1er août. 
La Fabrique s’est immiscée à Centrale 7 pour donner à voir et faire l’expérience de la friche, elle a également permis de prendre soin d’elle!

non libero fringilla odio neque. sem, ut risus. justo at