une histoire dont vous êtes le promeneur

 [conception+réalisation]

11 installations pour une balade contée autonome

2016

en… Maine et Loire [49]  
pour… collectivité 
sur… Parc Départemental

 

contexte

En 2016, la Maison de Pays de l’Anjou Bleu organise son festival Rendez-Vous Conte ! au coeur du Parc Départemental de L’Isle Briand au Lion d’Angers. Pour acheminer les festivaliers sur le site, la collectivité nous propose de réfléchir à un itinéraire atypique, comme un conte sans conteur, une histoire qui se raconterait toute seule grâce à des interventions spatiales. La phase de conception de cette histoire dont vous êtes le promeneur fut marqué entre autres par une semaine de résidence au Parc avec le conteur Jérôme Aubineau où astuces narratives et notions spatiales se sont rencontrées dans une émulsion créative.

l’histoire

” C’est l’histoire d’un marcheur, d’un très très grand marcheur même, un marcheur qui ne marche pas pour le plaisir mais un marcheur qui marche pour marcher… C’est l’histoire aussi d’un petit peuple, d’un très petit peuple, un petit peuple en nombre, maniaque et hyperactif, un petit peuple qui range mais alors qui range tout, et pas pour le plaisir, non, qui range seulement pour ranger… Et puis c’est l’histoire d’un promeneur, d’un promeneur comme vous, d’un promeneur comme nous, d’un promeneur qui se promène parce qu’il aime les promenades bien sûr, mais aussi parce qu’il aime les histoires…”

Un géant bifurque au Parc de l’Isle Briand et y laisse des empreintes puis perd, dépose ou se débarrasse d’objets tout au long de sa marche. Sorte d’allégorie de la Nature, le Petit Peuple s’affaire lui à entretenir son milieu et réparer les désordres. Tout au long de la balade, le promeneur trouve sa place autour, dessous ou sur les installations générées par le passage du géant, passant de simple curieux à complice des protagonistes de l’histoire. C’est finalement au pied de deux grands cèdres affublés de chaussettes géantes que l’histoire s’achève. A croire que c’est ici que le géant a décidé de prendre racine…

 9 installations et 150 Petits Peuples ont alors raconté cette promenade d’une bonne heure, et ce pendant trois mois, durant l’été 2016.

eleifend dapibus felis Aliquam tristique Sed in Donec fringilla efficitur. nec